Archives mensuelles : février 2006

Acceptation Inconditionnelle?

C’est une grande question que l’acceptation inconditionnelle.

Je ne crois pas que l’on ait le devoir ou le droit d’accepter tous les comportements d’une personne.

Mais, en ne les acceptant pas, on a le devoir d’éloigner la personne de soi « après un premier et un second avertissement ».

Et ça c’est la plupart du temps impossible dans le cadre familial. Apparemment.

D’après une certaine interprétation de la fameuse parabole des talents, le rejet dans un lieu de pleurs et de grincements de dents du serviteur n’ayant pas fait fructifié le talent confié, lui permettrait d’apprendre à se prendre en charge dans d’autres circonstances, au travers de la souffrance.

Mes paroles sont scandaleuses. la communauté religieuse ne veut plus de moi. Cela m’a forcé à me détacher d’elle et à ne plus la considérer comme détentrice indigne de la vérité.

Bénédiction.

Qu’en est-il de nos enfants ?

Chez nous ils sont chez eux ; oui. Tant qu’il obéissent aux règles de la maison. Celles-ci sont arbitraires en partie, car produites par nos principes, nos croyances et surtout nos sensibilités. Ils peuvent nous juger, critiquer reprocher. Oui. Mais j’assume la loi que j’édicte. Cette prise de responsabilité et de position, force l’enfant à se différencier et à s’extraire du miasme pathologique de la symbiose parentale.

J’accepte que mon fils/ma fille le reste inconditionnellement, mais cela ne m’empêche pas de tenir à ce que je suis, veux et peux vivre.

Et l’amour que je lui porte ne peut se réaliser qu’à cette seule condition.

Une belle citation :

« La véritable bonté est extrêmement rare. Ceux mêmes qui se targuent d’en avoir, ne pratiquent bien souvent que le laxisme ou les compromissions ».

Ben tu vois, tout ça c’est bien beau, mais ça m’empêche pas de vociférer régulièrement sur mes enfants sans beaucoup de résultats…et sans les chasser… !

Olivier S

Recherche Truffes passionnément

Petite saison que l’automne-hiver 2005. Peu de truffes au RDV. Mais tout de même.

Quelques rayons de soleil et de la persévérance me permettent de vous présenter quelques images précises de mon cavage de la truffe.

Je vais sur le terrain vers 12 hres. Le soleil brille. la terre est meuble à la suite des pluies et de la neige de janvier. Merveilleux.

TruffieresTruffières

Je commence par passer avec une baguette de bambou sur les zones suspectes pour détecter la mouche.

Une fois détectée, je m’assoie et je laisse la truffière naître à la vie devant moi. C’est étonnant de constater le fourmillement de vie qui peut apparaître, malgré le froid vif qui règne.

La_moucheLa mouche à…

La nature est merveilleuse. petit à petit je vois les mouches se disputer l’endroit à pondre. Quand je suspecte fortement l’endroit à fouiller, je le marque avec un bâtonnet.

Quand j’ai fini de prospecter, je creuse à l’aide d’une cuillère pour ne pas abimer le système racinaire parasité par la précieuse Mélanosporum.

J’ai de la chance, elles sentaient bon, elles sont deux.

Les_jumelles_odorantes_et_gouteusesJumelles odorantes et goûteuses

Apres_nettoyageTruffes après nettoyage

J’en découvrirai d’autres dans la semaine, et nous sacrifions une truffe pour faire du foie gras.

truffer_le_foie_grasTruffer le foie gras

Merci mère nature, merci Eric et Andrée de vous être occupés d’elle voici 20 ans.`

A notre tour, maintenant.

Bon appétit !

pret_a_cuireCuisson au Schlemmertopf

Photos premières

J’aime la photo. Ou plutôt, j’aime les belles lumières et les beaux objets. J’aime les beaux visages et les expressions, les corps et les attitudes.

Mon premier appareil numérique était un Sony DSC compact. Je l’ai gardé très exactement 7 ans et j’ai fait environ 3500 photos avec. Sans réaliser jusqu’à la création de ce site et son développement, qu’au delà de l’aspect « journalistique » de mes photos, j’aimais vraiment « saisir l’instant ». Ces deux dernières années ont vu se développer chez moi, sinon un sens, du moins un goût artistique. En cherchant les lumières, en faisant des portraits, je me suis vite heurté aux limites de mon brave Sony. J’ai commencé à m’intéresser aux reflex numériques. Et mon choix s’est porté sur un Canon 350D. J’ai attendu un an, et je possède cette merveille depuis 1 mois 1/2. Inutile de vous dire que je ne sais pas encore me servir du meilleur. Ni que je suis un novice en matière de prise de vue. Mais je découvre jour après jour les immenses possibilité de cet appareil, en même temps que ce qui m’attire vraiment en matière d’image.

Je vous laisse découvrir quelques unes des photos que je préfère. Elles sont bien évidemment toutes réduites de 2 à 8 fois suivant le cas.

Si vous désirez les télécharger telles quelles, vous pouvez le faire gratuitement et les utiliser uniquement pour votre agrément, simplement en me remerciant et en m’indiquant lesquelles par mail.

Pour une utilisation à des fin associatives ou documentaires sans but lucratif, veuillez me demander mon accord, et indiquer mon nom en marge des photos employées.

enfin, au cas ou vous désireriez vous servir d’une ou de plusieurs photos à des fins publicitaires ou commerciales, je vous enverrai volontiers le fichier en taille réelle contre une participation à mes investissements. Bonnes visites.

Olivier S

arc_en_cielArc en ciel

belle_soireeBelle soirée

Cedre_enneige_NBCèdre enneigé

ciel_changeant_2Ciel changeant 2

ciel_changeantCiel changeant

ciel_d_orageCiel d’orage

ciel_d_orage_2Ciel d’orage 1

ciel_rougeoyantCiel rougeoyant

coucher_de_soleilCoucher de Soleil

coucher_de_soleil_1Coucher de Soleil

crepusculeCrépuscule 2

Crepuscule_a_EngunaudCrépuscule à Engunaud

Crepuscule_2Crépuscule

dentelle_noire_sur_fond_bleuDentelle noire sur fond bleu

en_PerigordEn Périgord

EngunaudA Engunaud

Fleur_passiflorePassiflore dans le Haut Médoc

Geneveà Genève

Le_courageLe Courage

lever_de_soleil_en_janvier_1Lever de soleil en janvier 1

lever_de_soleil_en_janvierLever de soleil en janvier

Matin_d_automne_en_PerigordMatin d’automne

neige_en_Perigord_PourpreNeige en Périgord Pourpre

perigueuxPérigueux – l’hôpital

Pres_du_bacPrès du Bac

Puits_2Puits 2

Puits_NBPuits NB

recyclageRecyclage

Soir_a_St_George_2Un soir à St georges 2

Soir_a_St_georgeUn soir à St georges

Soir_a_St_Georges_3Un soir à St Georges 3

soleil_de_janvierSoleil de janvier

truffiereTruffière

La Saga du Bungalow (6/6) Suite et Fin

Tout se précipite !

Marraine,

Mon précédent article traitait des travaux réalisés jusqu’en octobre dernier. Je me demandais si nous pourrions rentrer dans notre nouveau home pour les fêtes. C’était mon but et mon désir. Mais j’avais appris entretemps un axiome digne de Lapalisse, soit le « Principe de machin » qui dit à peu près ceci :

« Tout travail met toujours plus de temps que prévu pour être accompli, même quand on applique le Principe de machin »

N’est-ce pas ? Je confirme !

L’équipe se lasse, on aimerait bien parfois passer un week-end tranquille. Mais foin d’oisiveté coupable, tous continuent. L’habillage des parois intérieures continue. On alterne bois, placo, crépi, enduit à l’ancienne, peinture sablée, carrelage.

Chacun de nous est chef de travaux d’une pièce, ou d’un revêtement particulier. Jacqueline mène les travaux de déco des chambres d’une main de maître(ses).

preparation_supportpréparation des chambres

chambre_parentune chambre finie

Yann_habille_placoYann, les parois de la pièce centrale et le bois en particulier.

paroi_WC_encoursParoi WC en cours

parois_bois_finiesparois terminées

Bibi ce sera le montage et branchement des sanitaires .

Branchement_evierbranchements évier + LV

colonne_douche_poseepose colonne et bac douche

branchement_MalSpécial Lave Linge

WC_posesWC posés

…La pose de faïences et de crépis et enduit.

pose_faience_SDBCarrelage SDB encours

carrelage_sdb_encourshabillage SDB

faience_cuisine_en_courscarrelage cuisine

Faience_cuisinecarrelage cuisine

enduitsage_SDBenduisage SDB

enduit_sdb_finiEnduit SDB Fini

WC_finisWC terminés

Mais chacun se colle à tout et nous apprenons ensemble à réaliser un rêve.

hotte_cuisineUne hotte pour Noël

Au mois de décembre il faut faire le choix du type de poêle. Après maintes tergiversations, notre choix se porte sur une fin de stock chez un quincaillier de Bergerac, un bon vieux Godin entièrement en fonte capable de brûler aussi bien du bois que du charbon. En effet, présentant tous les symptômes de canaux carpiens rétrécis, je dois être opéré en janvier puis en mars des deux mains et je serais donc bien handicapé pour m’occuper du bois. Le charbon sera donc une source d’énergie beaucoup moins exigente en manipulation et tiendra le feu bien plus longtemps malgré un prix beaucoup, beaucoup plus élevé, et la distance pour aller le chercher au tarif le plus raisonnable (40km, 12,5€/25kg de boulets d’anthracite) Quand on sait qu’il nous faut en moyenne 2,5 sacs par semaine… !

godinun bon Godin

La perspective de cette opération me stresse, car je souffre énormément mais je veux terminer les travaux et être dans mon home sweet home pour ma convalescence. La date de la première opération est fixée au 25 janvier. Je ne sais pas si j’arriverai jusque là. Mais je le veux !

Le 11 janvier c’est le drame, je suis cloué par une névralgie bilatérale qui me paralyse littéralement les bras et les mains. Le médecin qui m’avait interdit la moto depuis deux mois (elle est même pas finie d’être rodée la pauvre !) me met en arrêt total.

3 jours de repos, mais le 15 janvier, assommé d’analgésiques, je donne un dernier coup de collier avec le reste de la famille, et, le soir, nous sommes dans une ambiance chalet, entouré d’une douce chaleur émanant du poêle (on l’a allumé voici 2 jours).

Les amis n’étaient pas en reste puisque, la semaine qui précédait, toutes et tous ont mis la main à la pâte, qui pour finir l’adduction du téléphone, l’autre pour déménager les meubles, l’autre encore pour aider au nettoyage de chantier.

Restent beaucoup de finitions à faire et tout l’aménagement de la cuisine. Nous vivrons encore un temps dans du provisoire et du bazar, mais au moins on est chez nous. Et ça c’est un poids qui tombe de mes épaules. Toute la famille dort dans le bungalow, avec un peu d’organisation ça passe, et on a pas l’impression d’étouffer.

Sam_Salonhome sweet home !

Voilà Marraine, le principal est fait. Tu ne reconnaitrais pas ta caravane.

On y est bien, on est chez nous avec tout le confort. C’est génial.

Merci