Archives mensuelles : mars 2007

Soutien de François Bayrou aux élections présidentielles

Voilà, je m’engage !

Jamais une élection présidentielle ne m’avait parue aussi importante.

En effet, notre nation fait partie d’un monde en crise. Crise d’identités, crise des valeurs, crise économique, crise sociale, crises religieuses et spirituelles… jamais, depuis les années 50, notre pays n’aura vu la personnalité de son futur chef être si importante pour redonner confiance en soi, en l’autre, confiance dans la capacité de notre peuple à retravailler ensemble pour le bien de tous et de chacun.

Foin des positions extrêmes, je me suis appliqué à rechercher des éléments me permettant d’apprécier les personnes en question. Avant cela, je suis passé, par le jeu de l’écoute des discours, de l’adhésion à Ségolène, puis à l’adhésion à Nicolas.

Et puis, voilà que je me suis dit que notre république serait éthique où ne serait plus. Qui donc, au-delà du parler vrai, pouvait incarner le plus les valeurs éthiques capables de rassembler, décider et coordonner un vivier gigantesque de forces de vie ? Qui était capable de me faire lever pour être (humblement et sans prétention) à ses côtés ?

J’ai donc lu, écouté et examiné. J’ai réfléchi, comparé, pris du temps pour ressentir.

Cela fait maintenant 3 mois que cela dure.

Et je suis en mesure de vous dire, à vous, mes amis, connaissances, amis de mes amis ou contacts sur mon carnet d’adresses, que je soutiens désormais François Bayrou.

Je ne présume pas de la capacité des médias à focaliser l’attention sur deux personnages que l’on veut principaux. J’entends autour de moi l’un ou l’autre, que j’estime, me dire qu’il va voter pour l’un de ces deux fameux personnages, et m’avouer qu’il/elle n’a pas jugé utile d’examiner la question Bayrou car « sans aucune chance d’arriver au second tour » ! Je m’élève très vivement contre cette attitude !

Ce n’est pas parce que lui-même se définit comme le « troisième homme », qu’il faut considérer que François Bayrou restera troisième, et qu’il n’a aucune chance d’arriver au second tour ! C’est du défaitisme !

Prenons notre destin en main nous les silencieux du débat politique par culture. Nous sommes capables de renverser la tendance. Soyons honnêtes, examinons les personnes du mieux que nous pouvons, et votons en notre âme et conscience.

Foin des extrèmismes, des discours démagogues, et du soutien passif aux manipulations dangeureuses.

Je vous encourage à dépasser nos tendances au repli sur soi, au nationalisme, à la culture de la violence et du « kärcher » en réponse à la violence, nos tendances à l’assistanat institué, à l’acceptation du gouffre social.

Recréons une « économie sociale et humaine », sans mièvreries et faux-semblants, sans vouloir faire des personnes déséquilibrées des délinquants à tout prix.

En ce qui me concerne, je crois cela possible, dans la durée, avec le temps, si un président éthique est élu. C’est pourquoi j’ai décidé de voter François Bayrou.

A bientôt de vous lire ! Le débat est ouvert.

amitiés,

Olivier