Déterminisme, évolutionnisme, fascisme, nazisme, aster’ism…

Halte au « minority report » franco-sarkozien !

Le gouvernement prépare actuellement un plan de prévention de la délinquance qui prône notamment une détection très précoce des « troubles comportementaux » chez l’enfant, censés annoncer un parcours vers la délinquance. Dans ce contexte la récente expertise de l’INSERM, qui préconise le dépistage du « trouble des conduites » chez l’enfant dès le plus jeune âge, prend un relief tout particulier.
Les professionnels sont invités à repérer des facteurs de risque prénataux et périnataux, génétiques, environnementaux et liés au tempérament et à la personnalité. Pour exemple sont évoqués à propos de jeunes enfants « des traits de caractère tels que la froideur affective, la tendance à la manipulation, le cynisme » et la notion « d’héritabilité (génétique) du trouble des conduites ». Le rapport insiste sur le dépistage à 36 mois des signes suivants : « indocilité, hétéroagressivité, faible contrôle émotionnel, impulsivité, indice de moralité bas », etc. Faudra-t-il aller dénicher à la crèche les voleurs de cubes ou les babilleurs mythomanes ?…(lire la suite et signer la pétition)

L’antimythe, horrifié par l’étendue de la gangrène du mythe du risque zéro jusqu’au plus haut niveau de l’état, en passant par certaines philosophies douteuses motivant des rapports soit-disant « scientifiques », se réjouit de l’initiative auquel le lien ci-dessus mène.

Je compte sur vous tous pour la signer nombreux et la relayer au plus grand nombre.

Défendons l’être humain, unique et imprévisible. Défendons nos enfants et l’avenir de l’humanité !

Olivier S