Alerte au meurtre de l’âme!

Attaquée, bafouée, humiliée, déshonorée, indignée, insultée, déniée même l’âme humaine, l’âme de l’humanité.

Qu’est-ce que l’âme ? Pour moi, ce mot exprime l’immatériel d’une entité, d’une personne, d’un groupe, représentant l’identité et l’individualité de ces derniers, prenant forme, s’exprimant au travers du corps, de la parole, des actes et attitudes, des orientations prises dans tous les domaines interagissant avec eux.

Je brûle à l’intérieur. Je pleure au dedans de moi. Un sentiment de tristesse, de révolte, d’impuissance et finalement de colère m’habitent, devant la monétarisation, l’instrumentalisation de la justice, de la politique, de la religion, de l’éthique, de la morale, de la paix, de l’humanitaire, du sexe, et de l’amour, enfin de l’âme.

Là, une jeune fille qui vends sa virginité aux enchères pour payer ses études… !!!

Derrière, le pape qui honore des négationnistes, honorant ainsi la bêtise et la malhonnêteté intellectuelle.

Dernièrement le même Panzer Cardinal rejetant toute utilisation du préservatif pour limiter l’autodestruction massive du continent Africain et de toute autre population du monde menacée par ce fléau. Je crois en l’idéal de la monogamie, mais devant la réalité, je milite pour l’utilisation du préservatif

Ici, un adolescent attardé et excité, charismatique mais allumé qui dirige notre pays selon son bon plaisir, arrachant, coupant, menaçant, monnayant, écrasant, déstructurant avec désinvolture et violence, aidé en cela par une armée de mollusques fascinés par l’enfant-roi, ou sinon fascinés, profitants abondamment (parfois même pas !) des saveurs excitantes du pouvoir et de son ombre :« malheur au pays dont le roi est un enfant !

Là, un projet de loi, inique, aveugle, et profondément antagoniste avec la liberté de communication, prêt à être voté sans discernement par une armée d’aveugles à la solde d’une idéologie guidée par la loi du gain, et donc à la merci des lobbies occultes et majors financiers. La loi Hadopi fait partie des non-sens promus politiquement corrects !

Là, encore, une logique sans faille de la lutte contre l’immigration non choisie, qui me criminalise. Je fais partie des gens qui ont aidé où aident les sans papiers, volontairement ou fortuitement. J’assume, et suis prêt à être condamné pour cela. J’appelle à la désobéissance civile quand les lois vont à l’encontre de la conscience et de la dignité humaine. La France bafoue publiquement sa propre identité, et je m’y oppose. Heureusement, des artistes s’en mêlent et montent au front.

Là-bas, dans une école, des policiers occultes enquêtent et confisquent les dossiers scolaires de deux élèves particulièrement actifs contre la démarche Darcos.

De l’autre côté de l’Atlantique un homme et ses pairs profitent des avantages de l’ancienne présidence, après avoir contribué à détruire l’Irak, en mentant effrontément au monde entier, au nom du Pétrole et de l’Evangile. Ne sera-t-il jamais amené en jugement ? Mais que fait le TPI ?

Au cœur de la vie économique, nombre d’artisans suffoquent devant le poids des règlementations de plus en plus drastique, mettant l’entreprise individuelle devant les mêmes charges financières et procédurales que l’entreprise de 50 salariés.

Nous payons toujours autant d’impôts, mais l’état sous-traite le contrôle du respect des règlementations à des organismes privés, qui font payer très chers leurs nouveaux marchés, et s’enrichissent de manière éhontée.

La loi du marché, constituant du libéralisme débridé, l’idéologie suprême, qui donne tant de force politique aux financiers, est largement écartée quand il s’agit de sauver les intérêts de ces mêmes financiers fautifs, sous prétexte de sauver des emplois. Que l’état reprenne alors le contrôle mais le vrai, le juste. Et que l’on cesse de nous bananer d’idéologies changeantes au gré de la sauvegarde des intérêts.

L’âme est en danger parce que finalement le monde est dirigé non pas par l’intérêt de l’âme, mais par la loi du pouvoir, et du porte-monnaie.

L’âme doit être nourrie de bon, de beau et de vrai et est éprise de liberté. Les belles âmes sont celles qui ont pu naître et être favorisées de cette manière. Il appartient à ceux que l’on élit d’être conscient de cela et totalement dévoués à cette cause. La réalité de la vie va alors nuancer effectivement la concrétisation de cette orientation fondamentale, c’est le pragmatisme.

Les spécialistes de chaque secteur concerné doivent pouvoir s’exprimer devant les commissions ad-hoc au Parlement et au Sénat, cependant : que nos élus soient probes, honnêtes et désintéressés dans leur jugement, et aptes à reconnaître devant la réalité qu’ils n’ont pas su : c’est humain.

Je crois qu’il faut parfois se confronter à la volonté première du peuple, car celui-ci ne voit pas forcément toujours la finalité de son désir, mais un seul homme non plus. Certains sont visionnaires, mais les visionnaires ne sont pas toujours aptes à poser les actes conséquents de manière adéquate. Le dialogue, la pédagogie, la patience sont nécessaires.

On attente à l’âme aujourd’hui, de manière délibérée, en occident. Je réprouve publiquement la mise à mort de l’âme par l’obscurantisme, le marketing commercial et politique ainsi que la monétarisation ou l’instrumentalisation des valeurs qui font la dignité humaine.

Je me bats avec les armes qui sont les miennes : la parole, la présence, l’honnêteté, la vérité, et l’amour que j’ai pour l’humain.

«Aimez l’Homme en celui dans lequel vous ne pouvez aimer la Personne» (auteur ???)

Olivier SOMMER