La Saga du Bungalow (6/6) Suite et Fin

Tout se précipite !

Marraine,

Mon précédent article traitait des travaux réalisés jusqu’en octobre dernier. Je me demandais si nous pourrions rentrer dans notre nouveau home pour les fêtes. C’était mon but et mon désir. Mais j’avais appris entretemps un axiome digne de Lapalisse, soit le « Principe de machin » qui dit à peu près ceci :

« Tout travail met toujours plus de temps que prévu pour être accompli, même quand on applique le Principe de machin »

N’est-ce pas ? Je confirme !

L’équipe se lasse, on aimerait bien parfois passer un week-end tranquille. Mais foin d’oisiveté coupable, tous continuent. L’habillage des parois intérieures continue. On alterne bois, placo, crépi, enduit à l’ancienne, peinture sablée, carrelage.

Chacun de nous est chef de travaux d’une pièce, ou d’un revêtement particulier. Jacqueline mène les travaux de déco des chambres d’une main de maître(ses).

preparation_supportpréparation des chambres

chambre_parentune chambre finie

Yann_habille_placoYann, les parois de la pièce centrale et le bois en particulier.

paroi_WC_encoursParoi WC en cours

parois_bois_finiesparois terminées

Bibi ce sera le montage et branchement des sanitaires .

Branchement_evierbranchements évier + LV

colonne_douche_poseepose colonne et bac douche

branchement_MalSpécial Lave Linge

WC_posesWC posés

…La pose de faïences et de crépis et enduit.

pose_faience_SDBCarrelage SDB encours

carrelage_sdb_encourshabillage SDB

faience_cuisine_en_courscarrelage cuisine

Faience_cuisinecarrelage cuisine

enduitsage_SDBenduisage SDB

enduit_sdb_finiEnduit SDB Fini

WC_finisWC terminés

Mais chacun se colle à tout et nous apprenons ensemble à réaliser un rêve.

hotte_cuisineUne hotte pour Noël

Au mois de décembre il faut faire le choix du type de poêle. Après maintes tergiversations, notre choix se porte sur une fin de stock chez un quincaillier de Bergerac, un bon vieux Godin entièrement en fonte capable de brûler aussi bien du bois que du charbon. En effet, présentant tous les symptômes de canaux carpiens rétrécis, je dois être opéré en janvier puis en mars des deux mains et je serais donc bien handicapé pour m’occuper du bois. Le charbon sera donc une source d’énergie beaucoup moins exigente en manipulation et tiendra le feu bien plus longtemps malgré un prix beaucoup, beaucoup plus élevé, et la distance pour aller le chercher au tarif le plus raisonnable (40km, 12,5€/25kg de boulets d’anthracite) Quand on sait qu’il nous faut en moyenne 2,5 sacs par semaine… !

godinun bon Godin

La perspective de cette opération me stresse, car je souffre énormément mais je veux terminer les travaux et être dans mon home sweet home pour ma convalescence. La date de la première opération est fixée au 25 janvier. Je ne sais pas si j’arriverai jusque là. Mais je le veux !

Le 11 janvier c’est le drame, je suis cloué par une névralgie bilatérale qui me paralyse littéralement les bras et les mains. Le médecin qui m’avait interdit la moto depuis deux mois (elle est même pas finie d’être rodée la pauvre !) me met en arrêt total.

3 jours de repos, mais le 15 janvier, assommé d’analgésiques, je donne un dernier coup de collier avec le reste de la famille, et, le soir, nous sommes dans une ambiance chalet, entouré d’une douce chaleur émanant du poêle (on l’a allumé voici 2 jours).

Les amis n’étaient pas en reste puisque, la semaine qui précédait, toutes et tous ont mis la main à la pâte, qui pour finir l’adduction du téléphone, l’autre pour déménager les meubles, l’autre encore pour aider au nettoyage de chantier.

Restent beaucoup de finitions à faire et tout l’aménagement de la cuisine. Nous vivrons encore un temps dans du provisoire et du bazar, mais au moins on est chez nous. Et ça c’est un poids qui tombe de mes épaules. Toute la famille dort dans le bungalow, avec un peu d’organisation ça passe, et on a pas l’impression d’étouffer.

Sam_Salonhome sweet home !

Voilà Marraine, le principal est fait. Tu ne reconnaitrais pas ta caravane.

On y est bien, on est chez nous avec tout le confort. C’est génial.

Merci